Exemples de publicité mensongère

La publicité, il y en a partout. En fait, il y en a tellement que l’on est vite perdu entre réalité et fiction. S’il nous paraît souvent un peu exagéré de voir certaines publicités vantant les vertus d’un produit miracle par exemple, on n’est jamais bien loin de la publicité mensongère. Selon l’article L121-1 du code de la consommation, il est interdit toute publicité qui repose sur des allégations, indications ou prestations fausses ou de nature à induire en erreur son public. Il s’agit donc d’une infraction punissable. Alors qu’en est – il réellement ? Quels sont les effets de la publicité ? Ensemble, allons à la découverte d’exemples de publicité mensongère.

Exemples de publicités mensongères dans le secteur de l’agroalimentaire

C’est bien connu, l’agroalimentaire est encore le secteur qui connaît le moins la crise certainement parce qu’il s’agit d’un domaine qui touche directement à un besoin vital chez l’être humain : se nourrir.

Avec notre société d’hyperconsommation et d’instantané qui rime paradoxalement avec un regain de conscientisation quant à la qualité de nos produits alimentaires, les enseignes d’agroalimentaire ont vite fait de prendre le pas et de créer la tendance. Parmi les exemples de publicité mensongère dans le secteur de l’agroalimentaire, on retrouve :

Faire passer un produit industriel pour un produit bio

Entre l’étiquetage d’une boisson composée de substances chimiques par la formule « pur jus de fruits », des fruits 100 % bio cultivés dans le strict respect des normes écolo alors qu’en fait ceux-ci restent pulvérisés à l’engrais chimique, en passant par les poules dites élevées en plein air alors qu’en fait elles sont nourries à la provende chimique, le « faux bio » est l’un des exemples de publicité mensongère les plus virulents sur le marché ;

Vanter les soi-disant vertus miracles d’un produit alimentaire

Encore un exemple de publicité mensongère. Vous les avez déjà vus à la télé ou en affiche publicitaire en pleine rue, ces produits miracles, des yaourts diététiques qui auraient un effet miracle sur le transit, alors qu’il n’en est rien. C’est le cas de Danone le géant américain qui a été attaqué en justice pour publicité mensongère sur son yaourt Activia Bio pour lequel il vantait des mérites biologiques justifiant les prix exorbitants de celui-ci.

Tromper par le « fake packaging »

Un paquet de framboises noires avec un packaging de fruits rouges et frais, un sirop dit à base de calcium et pourtant annoté « calcium 0 % » dans sa composition. Ou encore ce spaghetti au chili avec sa sauce juste ce qu’il faut, mais qui se transforme dès ouverture du paquet, en un ragout dégoûtant de vermicelles embourbées dans une sorte de sauce à l’aspect douteux. Mais encore, ce papa Noël en chocolat en couverture qui en fait est une sorte de lapin de Pâques sous le fameux emballage, de quoi tromper la vigilance de nos petits consommateurs en période de fêtes de fin d’année…

Exemples de publicité mensongère dans le domaine cosmétique

Si vous croyiez avoir tout découvert en matière d’exemple de publicité mensongère, vous n’êtes au début de vos surprises. Dans le domaine de la cosmétique, les marques rivalisent d’adresse dans l’imaginaire publicitaire, et très souvent tombent dans la publicité mensongère dans le but de se faire toujours plus de marge.

  • Cette crème anti-âge miracle, véritable fontaine de jouvence qui vous ferait gagner 10 ans de jeunesse après quelques applications, cette autre crème anti- acné capable de faire disparaître l’acné le plus sévère en quelques jours d’utilisation sans effet secondaire (avec visage avant – après utilisation)… En fait, dans les deux cas, il s’agit d’une retouche Photoshop qui est capable de lisser comme par magie une cuisse de femme ravagée par la cellulite ou un ventre sillonné de vergetures postpartum.
  • Toujours dans le domaine du cosmétique, un autre exemple de publicité mensongère, se trouve dans le « long lasting » des produits. Une marque de teinture pour cheveux ou pour couverture de cheveux gris vous promettra des résultats non seulement instantanés, mais encore capables de tenir sur une longue durée. À l’utilisation dudit produit, vous comprendrez vite la supercherie. C’est également le cas des senteurs de certaines marques de parfums qui sont, selon la publicité, capables de durer 72 h sans diminuer et même de sentir plus fort qu’à la première application au fur et à mesure que vous transpirez. Révolutionnaire n’est — ce pas  ? Et surtout mensonger.

La publicité mensongère se trouve aussi dans domaine du numérique

À l’ère du numérique, la publicité n’a jamais autant été à l’honneur. En effet, dans un secteur aussi visuel que celui du numérique, il faut vendre pour exister quitte parfois à vendre du rêve au risque de s’ériger en exemple de publicité mensongère. Quelques faits ont fait couler de l’encre dans l’univers de la téléphonie mobile avec l’assistant vocal Siri de l’iPhone 4S qui ne tenait pas toutes ses promesses en termes d’interface vocale intelligente. En effet, Apple promettait une application performante et innovante capable de répondre de manière claire et précise à des questions posées à l’oral par les utilisateurs de ce téléphone. Si depuis, Apple a perfectionné Siri, il n’en était rien à sa sortie, et cette publicité mensongère l’a traîné devant les tribunaux de Californie.

Autres exemples courants de publicité mensongère

Même s’il est possible de retrouver ces exemples de publicité mensongère dans presque tous les domaines du commerce, il est important de les citer :

  • Proposer à un particulier un produit gratuit alors que celui est en réalité payant. Très souvent, il s’agit d’un produit « en cadeau » d’un item principal pour lequel il n’est pas précisé dans la publicité qu’il faudra un équipement précis payant pour pouvoir en jouir pleinement. On peut également citer le cas d’un service ajouté qui est présenté comme gratuit et qui en fait sera payant d’une manière ou d’une autre, peut–être dans le coût du transport ;
  • L’existence, la disponibilité ou la nature du bien ou du service : ici la marque ou l’enseigne fait croire à la clientèle qu’un produit ou service objet de la publicité, est encore disponible alors qu’il n’en est rien. Très souvent, les entreprises le font pour tenir en haleine le consommateur alors même qu’elles cherchent à résoudre le problème de pénurie dudit produit ou service.

Pour poursuivre votre lecture :

La publicité et l’environnement

L’influence de la publicité sur le consommateur